Visite du Ministre Maxime Prévot à la FEDOM

Le lundi 30 mars, Didier Dubois, Président de la FEDOM (Fédération Wallonne des Services d'Aide à Domicile) et Marie-Claire Sepulchre, Secrétaire générale de la FEDOM ont invité Monsieur Maxime Prévot, Ministre de l'Action sociale, et Madame Alda Greoli, Chef de Cabinet, à rencontrer les différents services affiliés à la Fédération. Cette rencontre s'est déroulée au sein même des locaux de la FEDOM. 

Une vingtaine de personnes y étaient présentes, dont :

  • la plupart des services affiliés à la FEDOM
  • plusieurs Présidents et Administrateurs des services de la Fédération
  • Madame Geneviève Lazaron, Députée en charge des Affaires Sociales, en tant que représentante de la Province de Namur

Durant cet échange, le Ministre M. Prévot a souligné "qu'il avait conscience d'une part des enjeux considérables liés à notre secteur au vu du vieillissement de la population et d'autre part, de l'importance de la FEDOM et de l'ensemble de ses services pour notamment, l'aspect préventif qu'ils peuvent amener dans la prise en charge des personnes vieillissantes".

La FEDOM a tenu à rappeler au Ministre ses priorités. Durant cette rencontre a donc été entre autres, abordé :

  • la reconnaissance du métier de garde à domicile
  • l'amélioration des normes d'encadrement
  • la révision du barème des usagers Services d'Aide aux Familles et aux Aînés (SAFA)
  • la problématique des contingents d'heures "aides familiales"
  • la nécessité de créer, de toute urgence, le contingent d'heures "aides ménagères sociales", pour faire face aux besoins de la population wallonne et aux difficultés du département "aide aux ménages en Titres-services" dans les SAFA.

Plusieurs questions y ont été également débattues, dont :

  • la mise en œuvre de la complémentarité des métiers
  • la délimitation des publics aidés en SAFA et en Titres-services
  • la restructuration de la fonction consultative et la création de l'OIP (Organisme d'intérêt public)
  • amélioration des transitions des bénéficiaires entre secteur résidentiel et domicile
  • soutien financier des Fédérations

Pour conclure, le Ministre s'est dit particulièrement attentif à notre secteur et conscient que ce n'est que par le renforcement de celui-ci, que nous pourrons répondre au défi du vieillissement.

Cinq balises ont été fixées pour favoriser les avancées dans le secteur SAFA :

  • l'augmentation des contingents d'heures aides familiales
  • la reconnaissance du métier de garde à domicile
  • l'amélioration des normes d'encadrement
  • la création d'un contingent d'aides ménagères sociales
  • la révision du barème des usagers

Comme les marges budgétaires sont limitées, il faudra que le Ministre fixe des priorités avec le secteur.